Suivez-nous sur: Blackburn Tétreault - FacebookBlackburn Tétreault - TwitterBlackburn Tétreault - LinkedinBlackburn Tétreault - FeedRss

02 Feb
Qu’est-ce qu’un bon gestionnaire en 2016?

 C’est une grande question qui porte à réfléchir. Ce que l’on attend prioritairement d’un gestionnaire, c’est qu’il atteigne les objectifs de performance et d’efficacité de son département ou de son service, conformément aux standards établis par l’organisation. Plus que jamais, les dirigeants fondent leurs espoirs de réussite sur la capacité du gestionnaire d’être en mesure d’obtenir un rendement accru de son personnel, une meilleure qualité de travail dans un climat de travail sain ainsi qu’un environnement de travail sécuritaire.  Cela implique qu’un gestionnaire soit en mesure : 

 

  • de mettre en tout premier lieu l’accent sur la gestion des tâches opérationnelles, et non sur l’exécution de celles-ci ;
  • d’optimiser les opérations de son service ou de son département en sachant éliminer, simplifier et déléguer ;
  • d’appliquer rigoureusement le cadre de gestion et le cadre de travail de l’organisation ;
  • de prendre des initiatives, même si cela implique de devoir sortir de sa zone de confort.

 

Pour faciliter son rôle, le gestionnaire doit au préalable avoir clairement défini les normes et les standards de rendement auxquels il s’attend de la part de chacun des membres de son équipe de travail. Ce processus s’avère une balise indispensable permettant de cerner les objectifs et les résultats escomptés.  Lorsqu’une tâche est définie tant par ce qui doit être accompli que par la façon de l’exécuter, il devient alors plus facile de vérifier le niveau de rendement atteint. Dans le cas contraire, il est possible de demeurer dans le flou, tout comme il se peut que la supervision ne puisse générer d’impacts réels et constructifs.

 

D’ailleurs, les conséquences de ce flou sont quant à elles bien réelles, soit la présence de gaspillage, c’est-à-dire, plus d’erreurs, plus de dommages et plus d’oublis, avec comme conséquence l’apparition de pertes importantes pour l’organisation.  Une fois ces objectifs définis, il faut que le gestionnaire prenne position avec discernement, tout en identifiant les orientations à prendre et les gestes à poser en vue d’atteindre ces objectifs.  Ce sont là deux actions essentielles qui pourront à cet égard le guider dans ses démarches d’intervention.  Mais ‒ à toute bonne chose il y a souvent un mais ‒, une question demeure.  Comment répartir ses énergies afin de fonctionner le plus efficacement possible ?

 

Comment savoir à quel moment et sur quels éléments spécifiques agir ? Ce n’est pas nécessairement évident à saisir, particulièrement lorsqu’on amorce une carrière de gestionnaire.  On peut facilement se retrouver débordé, sauf si l’on sait comment éviter certains pièges, mais surtout quels principes de base mettre en application.

 

Avant même de songer à ce que vous devez instaurer, afin d’assurer une supervision efficace, il existe une règle à ne jamais oublier et sur laquelle il convient de méditer. Un gestionnaire n’est pas à ce poste pour exécuter, mais bien faire exécuter. La nuance est importante…

 

Une réflexion à considérer?

BLACKBURN TÉTREAULT & ASSOCIÉS

 

Tél. : 450 971-4931
Télec. : 450 434-0428
Sans frais. : 1 877 971-4931

 

13, rue de l’Alcazar, Le Fontainebleau, Blainville (Québec)
J7B 1R3 (Canada)